Le Blog

TYP-EX – Table ronde – 27 Novembre 2015

En s’articulant autour d’un échange sur un univers toujours en construction et en expansion, la table ronde Typ-Ex 2015 réunit un plateau de professionnels qui portent un regard sur l’évolution de la typographie, laquelle s’opère à grande vitesse sous l’effet des nouvelles technologies et des nouveaux usages qui en découlent.

Organisée par Sup de Pub Bordeaux, la table ronde, ouverte à tous les publics, s’inscrit dans un programme de trois jours dédiés à ses étudiants de la lière créative et de design graphique : l’organisation de workshops avec les acteurs incontournables de la typographie met les étudiants en contact direct avec les professionnels. Ils s’inscrivent alors dans une réalité professionnelle qu’ils savent ainsi mieux appréhender.


 

 

 

Typex Table ronde sup de pubTypographie 2.0 : la place du createur de caracteres & du maquettiste a l’heure d’Internet

L’édition numérique et le web ouvrent de nouvelles portes vers la créativité et l’esthétisme du texte. A l’heure des écrans en haute résolution, de l’omniprésence d’Internet dans le quotidien, l’importance des choix typographiques est de plus en plus grande.

Le rôle des publications numériques et les nouvelles possibilités qu’offre ce medium sont au cœur de cette rencontre qui va tenter d’apporter les outils d’analyse et de ré exion visant à mieux com- prendre les mouvements de fond et les tendances.

La typographie en ligne : le regard des experts

Initier une ré exion d’envergure sur le glissement du design et de la typographie vers le net, tel est l’objectif de cette rencontre qui va réunir autour de David Rault, modérateur de la conférence, des acteurs majeurs de la typographie : Massin, Jean-Louis Gauthey, Christophe Badani, Julien Priez et Olivier Deloye. Ensemble, ils explorent le lien entre of ine et online : la notion d’identité graphique, le comporte- ment et les attentes des lecteurs…

Massin, une figure de l’histoire du livre

Maquettiste et graphiste chez Gallimard puis dans de nombreuses autres maisons d’édition, il a révolutionné l’idée de la mise en page du livre dans plusieurs collections. Egalement auteur de nombreux ouvrages sur la mise en page et la typographie, il a marqué le monde de la création avec plus d’un demi-siècle presque entièrement voué à l’édition.

Des workshops pour transmettre Un savOIR-faire

L’école Sup de Pub offre la possibilité à ses étudiants d’échanger leurs ré exions avec des profes- sionnels au moment de workshops. Ces ateliers sont l’occasion d’observer la créativité du design typographique et son application dans une grande diversité de domaines.


 

créatifs 2016 – Tous droits réservés1 Typographie forme dexpression  

Peinte, sculptée, imprimée, numérisée, statique ou animée, la typographie contemporaine est bien vivante. Lorsqu’on lit son journal, qu’on tape un texte sur son clavier, sans le savoir, on utilise des caractères typographiques qui possèdent une histoire, une signi cation propre, qui s’inscrivent dans une époque particulière. Le travail du typographe est alors partout : là où l’on marche, sur ce qu’on lit et sur ce qu’on achète. Les créations typographiques trouvent refuge dans le quotidien de tout un chacun. Elles sont omniprésentes et in uencent notre rapport au temps et à l’espace.

La typographie, aussi ancienne que l’apparition de l’écriture, a connu, en 5 siècles, des change- ments majeurs. Le passage au numérique marque la pierre angulaire de l’histoire de la typographie. Les outils, les méthodes de travail, le savoir-faire, la composition des pages ont changé. On passe des caractères en plomb aux caractères numériques, du matériel à l’immatériel. On ne repro- duit pas à l’écran ce que l’on a sur papier. L’évolution de la typographie montre l’évolution de la société. De nouveaux métiers apparaissent, d’autres disparaissent. De nouvelles formations voient le jour dans les écoles. On forme aujourd’hui de vrais webdesigners et on intègre des modules d’enseignement numérique dans les formations d’éditeurs.

La typographie, qui occupe depuis ses origines les livres, les journaux, les revues, entretient des relations sans cesse renforcées avec les images. Elle se met au service de plusieurs champs profes- sionnels en lien avec la communication que ce soit la publicité, l’édition, le web, le packaging, l’identité visuelle, la signalétique, les génériques de lms…

A l’heure des écrans en haute résolution, de l’omniprésence d’Internet dans le quotidien, quelle est l’importance des choix typographiques ?

 

2 Typographie 2.0

 

L’édition web ouvre de nouvelles portes vers la créativité et l’esthétisme du texte. La typographie est au cœur des problématiques du design sur Internet. Lisibilité, rigueur, mais aussi émotion… la forme des lettres devient aussi importante que le sujet du texte, la forme rejoint le fond.

De nouvelles tendances en matière de typographie et de webdesign se dessinent. Cette apparition s’explique en partie par la multiplication des plateformes et des nouveaux usages de l’Internet. Le papier a cédé la main à l’écran, le crayon à la souris, au stylet électronique… le web s’est appro- prié les grilles typographiques et ses logiques de hiérarchie.

Si la discipline a su s’adapter aux nouvelles technologies, le passage du papier au numérique n’est pas si simple.

 

3 livre numerique

Aux Etats-Unis, plus de 40% des livres sont vendus au format numérique e-book.

En Europe continentale, le livre numérique est encore en phase de croissance rapide : + 200% entre 2011 et 2012 (source Cabinet Conseil AT Keany). Si la Grande-Bretagne a déjà presque rattrapé les Etats-Unis, la France est encore un peu à la traîne. Mais le retard se comble peu à peu, même si l’e-book apparaît encore comme une niche. C’est le seul segment en croissance alors que, dans le même temps, le marché du livre imprimé est en baisse, d’après une étude du cabinet Xer .

Le baromètre SOFIA / SNE / SGDL* constate que les pratiques de lecture numérique augmentent doucement, sans commune mesure avec le taux d’équipement des français en constante progres- sion. Les lecteurs multi-supports ont une pratique du numérique complémentaire du papier et conservent majoritairement leurs habitudes : en 2015, et depuis qu’ils lisent des livres numériques, les lecteurs sont 62% à estimer lire autant, 64% à acheter autant et 64% à dépenser autant pour des livres, qu’ils soient numériques ou imprimés.

4 Table ronde

Interroger les formes, questionner les modes de représentation de la typographie, offrir un temps de parole à des professionnels contraints de réinventer sous la pression du numérique, tel est l’objectif de la conférence.

Cette rencontre offre un échange sur un univers toujours en construction et en expansion. Elle a pour objectif de porter un regard sur l’évolution de la typographie, d’explorer les évolutions du secteur et de ré échir à l’orientation que prennent les métiers qui s’articulent autour de cette spéci cité. La table ronde donnera la parole à des invités qui ont tous contribué, par leurs travaux, à enrichir non seulement la connaissance de l’histoire de la typographie mais aussi les méthodes par lesquelles celle-ci s’élabore.

L’ambition de cet événement est de s’interroger : En quoi le web permet-il le renouveau de la typographie et modi e-t-il son approche ?

Quelles sont les nouvelles problématiques qui apparaissent avec la multiplication des contenus sur le web ?

Quelle est la place du créateur de caractères et du maquettiste dans l’environnement professionnel de l’édition à l’heure des sites Internet et de la lecture sur tablettes ?

les experts

massin

MASSIN

Robert Massin, né en 1925, est une gure embléma- tique du graphisme français. Autodidacte et polyva- lent, tour à tour journaliste, graphiste, illustrateur ou photographe, Massin a marqué le monde de la créa- tion avec plus d’un demi-siècle presque entièrement voué à l’édition. Directeur artistique de Gallimard de 1958 à 1989, il créé en 1972 la charte graphique de la collection Folio. Il a aussi collaboré avec dif- férentes maisons d’édition comme Calmann-Lévyou Julliard. En 1964, il réalise son chef d’œuvre typographique en mettant en page La Cantatrice Chauve d’Eugene Ionesco. En outre, Massin transmet sa passion pour l’alphabet à travers plusieurs ouvrages : en 1970 il publie La lettre et l’Image aux éditions Gallimard ; en octobre 1989 est publié, par l’im- primerie nationale, le livre fondamental L’ABC du métier et en 1991 La Mise en Page aux éditions Hoëbeke.

badani

Christophe BADANI

Christophe Badani débute en tant que graphiste chez CLM / BBDO à Paris en 1992 avant de fonder en 1996 Le Typophage, un label indépendant de création typographique. À partir des années 2000, des agences de design (au premier rang desquelles l’agence parisienne Seenk) lui proposent de travailler sur des alphabets spéci ques pour des entreprises : Lacoste, Lancôme, Ubisoft, Peugeot, Citroën DS, Roland-Garros, Veuve Clicquot Ponsardin, Pimkie, MAAF, Vinci… En plus de ses activités, il enseigne depuis 2005 la typographie à l’Académie Charpentier à Paris et anime des séminaires dans diverses écoles (ECV Atlan- tique, ESAV Marrakech, etc.).
 

Jean-Louis GAUTHEY

Jean-Louis Gauthey crée les éditions de bandes dessinées Cornélius en 1991 après avoir connu plusieurs expériences successives dans le fanzinat, la librairie, la diffusion et l’imprimerie. Sans autre but initial que celui de s’affranchir de l’autorité et de l’arbitraire en vigueur dans le domaine de l’édition, il se retrouve rapidement pris dans un enchevê- trement complexe de responsabilités et de satisfactions qui l’entraînent plus loin dans le métier qu’il n’aurait cru. Avec toute l’équipe de Cornélius, il tente de faire des livres qui rendent justice à leurs auteurs sans les payer outrancière- ment, et qui satisfassent les lecteurs sans atter ce qu’ils portent en eux de moins noble. Projet en partie réussi, du moins pour ce qui concerne la rétribution des auteurs. Parallèlement à cette activité bénévole, il mène une carrière de dessinateur et de scénariste dans la bande dessinée et dans l’animation.

 

JulienJulien PRIEZ

Graphiste, typographe et calligraphe, Julien Priez passe par l’Atelier Pierre di Sciullo en 2010, avant de se lancer en freelance un an après. Il anime en parallèle des ateliers dédiés à la calligraphie à l’école Duperré et à l’ECV. Son travail est remarqué par la presse spécialisée et publié, notamment dans des magazines tels qu’ Étapes, Gra k, Graphê… Aujourd’hui, il travaille en tant que graphiste et dessinateur de caractères chez Fontyou, la première fonderie collaborative en ligne.

 

raultDavid  RAULT

David Rault enseigne la typographie à l’ESAD d’Amiens avant d’aller s’installer, n 2004, à Istanbul où il devient directeur de création d’une agence de graphisme. Son Guide pratique de choix typographique paraît en mars 2009 aux éditions Atelier Perrousseaux, dont il devient directeur de col- lection en avril de la même année. Il publie ensuite les monographies de Roger Excoffon et de Jean Alessan- drini et anime plusieurs conférences autour de la typo- graphie (Paris, Izmir, Lurs, Nantes, Blois, Bordeaux, etc.) Il a en outre travaillé pour plusieurs agences de design, à Istanbul, So a et New York.

 

deloyeOlivier  DELOYE

Olivier Deloye travaille tout d’abord dans l’illustration, période pendant laquelle il écrit également des scénarii et contes pour la presse jeunesse. Il entame au milieu des années 2000 l’adaptation en bandes dessinées d’Oliver Twist – 5 albums parus aux éditions Delcourt, traduits en plusieurs langues. Toujours illustrateur et auteur de bandes dessinées, il enseigne depuis plusieurs années le graphisme et la communication visuelle à Bordeaux, où il réside.

 

Le Tube - Séminaire de Rentrée (BTS Design Graphique / MANAA) - Sup de Pub
Exposition BMD Design - 06/09 Mars 2014